À Propos de Maison Cococanin

L'interview de Nathalie Di Bella, la fondatrice

Le métier de toiletteur me permet d’être proche de l’animal.
Je suis dans le côté bon du rapport avec l’animal. En général il est en bonne santé et il vient en salon pour faire des soins et une jolie coupe. Pour la majorité il n’est pas dans la souffrance. J’apprécie le côté esthétique mais aussi le soin. Pratiquer un soin, une détente, un apaisement, un bien-être.

Je suis empathique et bienveillante. J’aime rencontrer, découvrir, partager. Je suis perfectionniste (je ne sais pas si je dois le, mettre en qualité ou défaut car je ne suis jamais complètement satisfaite). Je parle beaucoup. J’aime quand les personnes se sentent bien, en confiance, sereines. J’aime aider

Je déteste l’injustice, le mensonge et la méchanceté gratuite.
Je n’aime pas être confrontée aux personnes qui négligent leur animal et qui soit n’en n’ont pas conscience soit s’en fiche parce que la nature humaine est parfois cruelle. Ça me révolte et j’avoue que je prends ça pour une injustice car l’animal n’a pas demandé à vivre ça.

Je suis un peu rebelle ou non conformiste.

Les animaux représentent l’amour inconditionnel, la candeur, la gentillesse à l’état pur. C’est une vraie chance de pouvoir partager mes journées avec eux même si certains sont retissants, n’ont pas confiance ou ont un comportement agressif je passe outre et j’essaie de leur apporter des énergies positives et bienveillantes. C’est pour ça aussi que la séance peut être un peu plus longue que prévue. Les animaux sont des êtres vivants et il faut prendre le temps nécessaire en fonction de leur ressenti qui peut être différent d’une séance à l’autre.

Non je ne savais pas que ce métier existait.
J’ai toujours eu des animaux à poil mi longs ou court et j’en prenais soin moi-même.
Je suis d’une génération (années 80 lol) où il fallait absolument faire des études pour être bien vu de la société et que les métiers manuels n’étaient pas valorisés. Ce qui est stupides. Aujourd’hui ce regard change et on revient à mettre en avant autant les métiers manuels par ce que c’est important comme tous métiers.
J’ai cherché ma voie pendant plusieurs années. Les métiers que j’exerçais ne me remplissaient pas complètement. Il me manquait quelque chose pour être complètement épanouie. Un jour je suis tombée sur une toiletteuse, on a discuté et j’ai dit « c’est ça ! ».

J’ai suivi 2 BTS pour gérer des entreprises puis j’ai été traductrice de logiciel informatique aéroportuaire. J’ai bossé aussi dans le commerce mais rien ne me faisait vibrer pleinement.
J’ai suivi une formation d’assistante vétérinaire mais ce n’était pas pour moi donc je ne l’ai pas terminée car je souffrais avec les animaux. Je pleurais avec eux et je ne voyais pas construire ma vie professionnelle de cette façon.
Quand j’ai découvert le métier de toiletteuse j’ai su que ce serait mon métier. Que je pourrais être à leur contact, leur faire du bien, les aider mais ne pas les voir souffrir. Bon j’avoue que parfois je suis confrontée à certaines situations qui me crèvent le cœur ou qui me révoltent mais ça fait partie des évènements de la vie. J’essaie d’aider au mieux et de faire de mon mieux.
J’ai été bénévole à la SPA pendant presque 10 ans pour aider les animaux dans les sauvetages mais aussi dans les soins pour faciliter leur adoption. Pour sensibiliser les personnes à l’adoption et lutter contre l’abandon j’ai créé une association Canivals qui regroupait autour d’une manifestation tout ce qui est possible de réaliser avec un chien (chien guide, agility, chien de recherche, chiens de traineaux, ainsi que les différents sports) Tous les bénéfices étaient reversés à la SPA.

En effet, j’ai fait de la compétition de toilettage et des expositions pour plusieurs raisons.
La première était pour me remettre en question, savoir si mon travail était apprécié par mes pères.
La deuxième était pour la crédibilité auprès des clients.
Rien de mieux pour assoir son travail que d’être monté sur les podiums.
Ça permet aussi de retrouver les copines, de discuter, d’échanger, d’évoluer.
Se remettre en question pour s’améliorer sans cesse. Partir en perfectionnement, s’entrainer et mettre en application dans une nouvelle compétition et évoluer sans cesse.
En expo sur les rings, regarder les chiens en mouvement pour voir comment on va pouvoir travail parce que sur nos tables sils sont en statiques et que le travail peut s’avérer différent quand l’animal est en mouvement.

Ce qui me différencie des autres salons ceux sont mes connaissances, mes compétences mais avant tout la communication que j’ai avec l’animal.
Ma priorité première est le bien-être animal. Tant dans notre approche que dans nos soins. Nous proposons des soins profonds, des séances de balnéothérapie et d’ozonothérapie en fonction des besoins de l’animal.
Je pratique le toilettage positif et mets en avant la récompense plutôt que la punition.
J’ai plusieurs spécialités dont celle du chat et j’ai la chance de former mon équipe ce qui me permet de spécialiser chacune d’entre elles afin de répondre aux différentes demandes.

Sans hésiter, en équipe. La journée passe plus vite quand on vit dans la bonne humeur ! Même en tant que directrice j’ai la chance d’avoir une relation de partage et d’échange libre avec mon équipe. Elles ont chacune leur spécialité et ont été formé dans mon salon à la coupe ciseaux. Nous avons également choisi d’avoir une assistante qui fait le lien entre nos clients et les toiletteuses, pour qu’on puisse rester concentré à 100% sur votre animal.

L’animal est encore à ce jour mal considérer. Nos animaux domestiques ont une réglementation européenne encore vague et je trouve cela inadmissible. Pour les défenseurs des animaux, ils vont me dire que je fais du spécisme mais je ne peux pas tout changer seule et chaque personne peut modifier quelque chose. A mon niveau et tous les animaux qui poussent la porte du salon, je ne juge pas celui qui tient la laisse (déjà, parce que ce n’est pas dans ma nature de juger les gens, nous sommes que de passage sur Terre. Je préfère de loin aider et éduquer) et j’apporte le meilleur de moi dans mes soins pour que l’animal sur l’instant présent soit bien ! qu’il reçoive la même attention, la même qualité dans tout qu’il vienne régulièrement ou pas, que ceux qui vivent en sa compagnie en prennent correctement soin ou pas. C’est un être vivant et je fais tout mon possible pour que le moment qu’il passe entre mes mains soit un bon moment.

Je voudrais que les personnes réalisent qu’il n’est en aucun cas obligatoire de vivre en compagnie des animaux et que si vous faites ce choix, respectez-le. Ne trahissez pas l’animal en le négligeant, en le privant de soin, d’amour. Ne les abandonnez pas, ne les mettez pas de côté parce que vous êtes leur monde.

Parce que j’aime partager, échanger et quand je rencontre je leur apprends mais j’apprends aussi, humainement.
Ce n’est pas parce qu’on détient une recette de gâteau que je ne peux pas la transmettre. Le jour où je ne serai plus de ce monde je prends la recette avec moi ? Ça n’a aucun sens à mon goût.
Le grand gagnant c’est l’animal et c’est ce qui m’importe le plus.
Plus nombreux on sera à avoir les bonnes connaissances et les bonnes compétences et mieux notre métier sera valorisé et plus les animaux seront respectés.

Il y a plusieurs choses qui peuvent me mettre en colère. Vous l’aurez compris, je suis une passionnée et je vis ma passion avec mon cœur.
Forcément que la maltraitance me révolte mais toutes les formes car le manque de connaissances, la négligence en sont une.
Les personnes qui n’ont pas les connaissances et qui se permettent de donner leur avis ou de me contredire alors que j’ai les données, sur un qu’en dira t on ou sous prétexte qu’ils ont entendu un jour quelque chose. Pourquoi ? Parce qu’encore une fois c’est l’animal qui trinque par le manque de connaissance d’une personne qui dira des bêtises.

Je le vois rempli d’animaux et très utopique. Bien sûr je souhaite encore une longue vie à mon salon et à mon centre de formation.
Que les personnes comprennent que prendre soin de son animal c’est primordial et nécessaire pour lui. Que depuis qu’on a modifié la génétique du loup on a mis sous notre dépendance des animaux qui ont besoin de nous. C’est valable pour tous les animaux bien sûr.

Notre équipe

Toute l'équipe de Maison Cococanin est formée en coupe ciseaux et détient les compétences en dermatologie appliqué au toilettage. Notre salon est aussi labelisé DAATA.
nath

Nathalie & Boulette

Maître Artisan, Directrice générale, Formatrice
Toiletteuse diplômée et titrée en compétitions de toilettage nationales, internationales et en expositions canines, félines.

anais

Anaïs & Théodore

Adjointe &
Toiletteuse

Toiletteuse spécialisée en épilation.

laurine

Laurine & Kylo Ren

Adjointe
Toiletteuse & Maître d’apprentissage

Spécialisée en chat et spitz & Co-Formatrice

manuella

Manuella & Leik

Toiletteuse
Spécialisée grands chiens

NDB1

Aline & Skyllie

Administratif

NDB2

Margot & Naya

Apprentie CTM